Recevoir le rapport de la CIASE

Après la publication du rapport de la Ciase et le choc pour bon nombre d’entre nous qui nous a laissé sans voix, arrive le temps de la réception de ce rapport et de la mise en place progressive de mesures pour lutter contre toute forme de complicité avec le mal. Des décisions énergiques doivent être prises par ceux qui sont en poste de gouverner l’Eglise. Cependant, n’oublions pas que chacun de nous est aussi renvoyé à sa propre responsabilité morale et que chacun doit veiller, là où il est, à lutter contre le mal. C’est notre vocation à tous de travailler pour que l’Eglise soit plus transparente à la Présence du Seigneur. Un rapide parcours de l’histoire de l’Eglise nous rappelle que c’est la sainteté de ses membres qui est toujours à la source de réformes en profondeur de l’Eglise !

Les évêques de France se sont retrouvés à Lourdes en assemblée plénière début novembre. Après avoir consacré du temps à l’écoute de personnes victimes, et après de nombreux échanges entre eux, ils ont déclaré reconnaître officiellement la responsabilité de l’Eglise Catholique dans les abus sexuels commis en son sein et ils ont pris un certain nombre de résolutions. Je vous invite à consulter celles-ci sur le site de la Conférence des Evêques de France (eglise.catholique.fr/conference-des-eveques-de-france/textes-et-declarations). La démarche synodale que nous vivons en ce moment est aussi pour nous tous l’occasion d’œuvrer pour une Eglise de l’écoute et du dialogue, avec Dieu et les uns avec les autres, comme nous y invite le pape François.

Père Olivier Plainecassagne curé

Dans le diocèse

  • le diocèse des Yvelines a mis en place plusieurs mesures et démarches pour lutter contre toute forme d’abus en lien avec des personnes vulnérables : www.catholique78.fr/eglise-en-yvelines/lutter-contre-abus/
  • 01 40 83 42 17 est le numéro d’écoute pour les victimes de violences sexuelles dans l’Eglise. Ouverte de 9h à 21h tous les jours, y compris les dimanches et jours fériés, cette plateforme indépendante et nationale d’aide aux victimes d’abus sexuels dans l’Eglise a été créée à l’initiative de le CEF et de la CORREF. Elle est animée par des professionnels de l’aide aux victimes (France Victimes) qui écoutent et mettent en relation l’appelant avec des associations locales afin de proposer gratuitement une aide juridique, psychologique et sociale.

Inscription à notre newsletter

Merci, vous avez bien été enregistré.

Inscription à notre newsletter

Merci, vous avez bien été enregistré.